La relation fournisseurs

Des partenariats fournisseurs qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable

Les achats représentent un enjeu central pour le Groupe, dans le cadre de son développement international et de son intégration dans les tissus industriels des pays où il s’implante.

PSA entend faire du respect de ses exigences sociales et environnementales un axe fort de sa politique d’achats au même titre que la qualité, les délais et les coûts. Ainsi, le respect des principes de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) est un des critères déterminants pour la sélection et la gestion de la relation fournisseur. Le non-respect des droits humains entraîne des obligations correctrices immédiates. La non-mise en œuvre de ces actions entraîne des sanctions pouvant aller jusqu’au retrait du panel fournisseurs.

Les « exigences de responsabilité sociale et environnementale de PSA vis-à-vis de ses fournisseurs » sont disponibles sur le portail B2B du Groupe.

Les exigences du Groupe en matière sociale et environnementale :

·         S’appuient sur un engagement personnel de l’encadrement : depuis 2010 la Charte éthique du Groupe fait explicitement référence à l’intégration de critères éthiques et environnementaux dans la relation fournisseurs. Cette charte est déjà signée par l’ensemble des cadres dirigeants et supérieurs du Groupe, elle est en cours de déploiement pour signature auprès des autres salariés ; plus de 20 000 salariés du Groupe l’avaient signé à fin 2012 ;

·         Sont rassemblées dans un référentiel ad hoc à l’intention des fournisseurs : ces exigences font explicitement référence au Global Compact, à la Déclaration universelle des droits de l’homme, à la Déclaration sur les Principes et Droits Fondamentaux dans le Travail, à la déclaration de Rio sur l’Environnement et à la Convention des Nations Unies contre la corruption ;

·         Sont diffusées aux fournisseurs les plus importants du Groupe, ou issus de pays ou de familles d’achats à risques, qui doivent s’engager formellement à les respecter ou démontrer qu’ils disposent d’un référentiel équivalent. À fin 2013, près de 900 fournisseurs se sont engagés, représentant plus de 92 % du CA achats suivi par la Direction des Achats ;

·         Sont intégrées dans les principes fondamentaux de la relation fournisseurs, dans les documents contractuels (lettres de choix fournisseur, conditions générales d’achats) et les processus Achats du Groupe ;

·         Sont désormais complétées par une autoévaluation dont les résultats sont intégrés après validation dans la base de données fournisseurs.

Un management de la relation fournisseurs consolidé par des actions de formation, de sensibilisation et des audits de terrain

·         Une sensibilisation au développement durable est faite aux acheteurs lors des sessions de formation à l’école achat du Groupe PSA. Depuis 2008, environ 360 personnes ont été formées en Europe et un peu plus d’une centaine en Amérique latine. De plus, l’entité développement durable de la Direction des Achats anime des réunions d’information régulières auprès de l’encadrement des départements achats opérationnels.

·         Des actions ponctuelles de sensibilisation sont menées auprès des fournisseurs dans des secteurs jugés « à risques » concrétisées par l’envoi de questionnaires d’auto-évaluation.

·         Des audits sociaux et environnementaux sont conduits chez des fournisseurs sélectionnés en fonction de critères de risques liés aux pays, produits ou process. Depuis 2010, une quarantaine d’audits sociaux et environnementaux ont été réalisés chez des fournisseurs de rang 1, 2, ou 3 auxquels il faut ajouter une dizaine d’audits de suivi.

Chiffres

L’intégration locale est un axe majeur de la politique d’achat de PSA :

·         À Porto Real au Brésil, une moyenne de 75 % des pièces sont achetées en Amérique latine.

·         À Buenos Aires en Argentine, ce taux d’intégration locale (i.e. source Amérique latine) se situe autour de 65 %.

·         93 % des pièces de série utilisées par les usines du Groupe en France viennent d’Europe.

·         Pour mémoire, le taux d’intégration locale (zone PECO) de l’usine de Trnava en Slovaquie est passé de 5 % en 2005 à 53 % fin 2012.