Brand Protection : l’engagement du Groupe PSA

La contrefaçon dans le secteur automobile concerne à la fois les pièces détachées et les équipements.

La contrefaçon automobile touche principalement les pièces d’usure et d’entretien (filtres, plaquettes de freins, courroies de distribution, ampoules), la carrosserie, les phares et feux, les rétroviseurs, les accessoires et même certains produits dérivés.

La médiocre qualité des produits contrefaits peut mettre en danger la sécurité des personnes. Dans le secteur automobile, les produits de contrefaçon n’offrent pas les mêmes garanties en termes de sécurité, de respect de l’environnement et d’exigences règlementaires.

Par exemple, la doublure d’un capot d’origine comporte des zones prévues pour se déformer afin d’amortir en partie, un choc violent. Dans le capot de contrefaçon, ces zones sont souvent réduites voire absentes, ce qui peut mettre en danger la vie du conducteur, des passagers ou des piétons.

Si un accident survient à cause d’une pièce de contrefaçon ou revêtue d’une marque de contrefaçon, l’assureur sera en droit de retirer sa responsabilité et de ne pas rembourser les dommages.

Filtre à air moteur

Visuellement la pièce d’origine et la pièce de contrefaçon sont très similaires, ce qui rend difficile la détection des fausses par les douaniers, les réparateurs et les consommateurs.

La différence n’est donc pas forcément visuelle, car la contrefaçon copie l’aspect extérieur mais n’utilise pas les mêmes matériaux et technologies que le produit d’origine.

La pièce de gauche est contrefaite, celle de droite est d’origine

Sur l’ exemple présenté ci-dessus :

  • La filtration de l’air aspiré par le moteur est très dégradée avec le filtre contrefait et peut générer une casse moteur.
  • Le filtre d’origine est ignifugé, alors que la pièce de contrefaçon ne l’est pas.

Le risque économique

  • La contrefaçon dans la filière automobile

    Au sein de la seule filière automobile le développement de la contrefaçon se traduit par une perte de 1000 emplois par an en France1 et près de 200 000 emplois2 dans le monde. Selon l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique), l’impact de la contrefaçon sur le secteur automobile européen en 2015 s’est élevé à 15 milliards d’euros3.

    La contrefaçon intente au chiffre d’affaires des constructeurs, par conséquent à leur capacité d’investissement et, de ce fait, d’innovation.

    1,3, https://cdn.iccwbo.org/content/uploads/sites/3/2017/02/ICC-BASCAP-Frontier-report-2016.pdf

    2 Source CCFA

Le Groupe PSA s’engage pour garantir l’origine des pièces de ses Marques

Chaque marque du Groupe PSA garantit, avec son réseau, l’origine de ses pièces afin de préserver les performances et la fiabilité dans le temps de ses véhicules. Pour chacune des marques, les pièces d’origine sont garanties par le constructeur, ce qui engage sa responsabilité contre tout défaut de fabrication ou de matière pendant leurs durées de garantie. C’est un gage de tranquillité et de confiance pour le consommateur.

Quant aux accessoires sélectionnés par le Groupe PSA, ils font l’objet de tests validés par le constructeur. Etant dédiés à un véhicule spécifique, ils sont réalisés sur mesure afin de garantir au client une utilisation performante pour ce véhicule.

L’étiquette sécurisée

Face à la contrefaçon, il est essentiel de renforcer la protection de l’offre produit dans son ensemble. Ce qui permet aux marques du Groupe PSA de se prévaloir en toutes circonstances de leur identité et qui donne au Groupe PSA la possibilité d’agir efficacement contre la fraude.

C’est pourquoi, il a été décidé de mettre en place une étiquette sécurisée, non falsifiable, sur les pièces d’origine Peugeot, Citroën et DS, les pièces Eurorepar et les accessoires. Cette étiquette, sur l’emballage des pièces de rechange, permettra aux douaniers, aux réparateurs et aux clients de vérifier l’authenticité des pièces.

Comment contrôler l’authenticité de l’étiquette ?

L’authenticité de l’étiquette peut être contrôlée visuellement mais également en scannant le code ou en allant à l’adresse Internet indiquée sur l’étiquette.

Application conseillée : pour scanner depuis un smartphone :

Neoreader : disponible sur iOS, ANDROID et WINDOWS MOBILE

Si vous voulez vérifier dès maintenant, l’authenticité d’une étiquette : cliquez ici

Etiquette sécurisée