Le Groupe PSA reconnu à nouveau pour sa politique RSE

Oekom Research, agence allemande de notation extra-financière, a révélé son classement international des entreprises les plus responsables.

Le Groupe PSA reste leader sectoriel dans le classement OEKOM

Le Groupe PSA s’est particulièrement distingué sur les 4 thématiques qui constituent, selon OEKOM, les enjeux clés de performance du secteur automobile : la consommation de carburant des véhicules ; les analyses de cycle de vie des produits ; le management de la chaîne d’approvisionnement selon des standards sociaux et environnementaux ; le développement de motorisations alternatives et de solutions de mobilité.

OEKOM a salué :

  • le leadership du Groupe PSA en matière d’émissions de CO2 de la flotte vendue en Europe, avec des émissions moyennes homologuées de 104,7 g/km de CO2 en 2017, dans un marché à 118,5 g/km ;
  • la performance remarquable du Groupe concernant la sécurité fonctionnelle des systèmes électroniques de ses voitures, l’efficience de sa démarche d’analyse de cycle de vie (ACV) et les efforts d’éco-conception réalisés sur ses produits ;
  • les innovations du Groupe dans le domaine des nouvelles mobilités (services d’autopartage, exploitation de la technologie des véhicules connectés pour proposer une offre de services connexes), ainsi que la recherche et les expérimentations menées autour de la mobilité dans les pays en développement et les mégapoles.
  • Le Groupe PSA est leader du secteur automobile[1], pour la troisième année consécutive.
  • Le Groupe conserve également le statut « Prime » (statut d’excellence), déterminant dans les décisions d’investissement.

 

 

La performance RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) est évaluée par OEKOM au regard d’une centaine d’indicateurs environnementaux et sociaux, spécifiquement pondérés pour chaque secteur d’activité. Pour l’industrie automobile, un accent particulier est mis sur le développement de motorisations alternatives (dont électriques).

Le statut « Prime » d’OEKOM reflète la capacité de l’entreprise à saisir les opportunités, à démontrer son impact positif et à prévenir les risques liés à son domaine d’activité.

Oekom Research analyse près de 4 000 entreprises (dont 34 pour l’industrie automobile) sur la base de leurs publications ainsi que des informations émises par des sources externes indépendantes, telles que les ONG, les autorités gouvernementales, les syndicats et les media.

L’agence a récemment fait évoluer sa méthodologie de notation pour l’aligner sur les 17 Objectifs de Développement durable des Nations Unies.

 

[1] Ex-aequo avec Bayerische Motoren Werke AG et Tesla Inc.