Le Groupe PSA renforce la production de ses SUV en Europe

Le succès de l’offensive SUV des 5 marques conduit le Groupe à renforcer ses capacités de production de SUV en Europe pour répondre à la demande commerciale

Les conditions sont réunies pour assurer les meilleurs niveaux de performance et de qualité sur chacun des sites concernés


La mise en oeuvre de ces opérations permettra d’assurer un bon niveau d’activité pour chaque site dans les prochaines années

L’offensive produits, lancée dans le cadre de la Core Model Strategy du plan Push to Pass, a conduit au lancement récent de 11 modèles SUV, par les 5 marques Peugeot, Citroën, DS Automobiles, Opel et Vauxhall. Ces gammes représentent 250 000 immatriculations pour le Groupe en Europe au 1er trimestre 2018, la part de marché du Groupe sur ce segment progressant fortement et représentant 16,9% des ventes de SUV en Europe début 2018.
A fin mars, le Groupe s’inscrit ainsi parmi les leaders du segment et l’offensive se poursuit, avec le lancement du Citroën C5 Aircross en Europe au mois de septembre prochain.

Afin de soutenir ce développement rapide et régulier des ventes, tout en conservant l’agilité des dispositifs industriels, vecteur de performance, le Groupe a décidé d’accroitre ses capacités de production de SUV en Europe en utilisant toutes ses ressources et actifs disponibles :
– Le Citroën C5 Aircross démarre sa production à Rennes (France),  en parallèle du Peugeot 5008,
– En conséquence et à saturation des capacités du site de Rennes, le Peugeot 5008, sera également produit à Sochaux (France) et viendra progressivement compléter la production du Peugeot 3008 et de l’Opel Grandland X, à partir de mars 2019,
– Parallèlement, à saturation des capacités du site de Sochaux, l’Opel Grandland X, sera progressivement assemblé en Allemagne, à Eisenach, à partir de mi-2019.

Ces lancements industriels s’accompagnent d’investissements au bon niveau qui permettront à chaque site de produire dans d’excellentes conditions de performance, de volume d’activité et de qualité.

Ces affectations de production, rendues possible grâce aux plans de performance, se feront dans le respect des engagements de l’accord Nouvel Elan pour la Croissance signé en juillet 2016 par 5 organisations syndicales sur 6 et maintiendront la production en France au niveau du million de véhicules.

Ce schéma industriel tient également compte des accords négociés avec les partenaires sociaux en Allemagne dans le cadre du plan de performance Opel / Vauxhall.

Yann Vincent, Directeur Industriel et Supply Chain  :

« Ces affectations de véhicules démontrent que la performance économique est clé pour assurer un bon niveau d’activité industrielle dans la durée. Notre dispositif industriel agile et élargi grâce au rachat d’Opel, permet de satisfaire la demande croissante de nos clients en matière de SUV. »

 

Michael Lohscheller, CEO d’Opel – Vauxhall  :

« L’attribution de la production du Grandland X à Eisenach prouve la volonté du Groupe PSA d’investir en Allemagne et sa confiance dans Opel. Cette décision va servir notre ambition pour devenir rentable, électrique et global. »

 

Olivier Bourges, Directeur des Programmes et de la Stratégie :

« En 2017, le Groupe PSA a vendu près de 800 000 SUV dans le monde, dont près de 600 000 en Europe, ce qui nous place en 2ème position derrière le Groupe VAG alors que notre Groupe était en 5ème position en 2016 (NDLR : derrière VAG/Renault/Nissan/Hyundai-Kia). La dynamique aussi est intéressante : d’abord parce qu’entre 2016 et 2017 nous avons multiplié par 2 nos ventes de SUV, et nous sommes passés d’une part de marché sur ce segment de 6,7% en 2016 à 11,1% en 2017. Ensuite parce que l’offensive commerciale se poursuit début 2018 : Avec près de 250 000 immatriculations à fin mars 2018, nous maintenons notre 2nd place en Europe en étant 1er sur le segment des B-SUV et 2nd sur le segment C-SUV. Notre part de marché s’établit à 16,9% des SUV tous segments confondus à fin mars 2018.  »

 « Le Groupe PSA affiche ainsi la plus forte croissance sur ce segment. »

« Nos 5 marques sont donc bien représentées. La dynamique est particulièrement marquante pour la marque Peugeot, dont les modèles SUV sont dans une bonne dynamique commerciale en Chine, en Afrique Moyen Orient, en Amérique latine, mais aussi et particulièrement en Europe, puisque Peugeot, après avoir été en seconde position en 2017, prend la tête du segment SUV sur ce début d’année, avec près de 80 000 SUV vendus sur janvier/février. Cette croissance est notamment portée par la 2nd place de 2008 sur le segment B et la 2nd place de la marque sur le segment C avec 3008 et 5008.

Opel est également bien dans la course, puisque sur le segment B, la marque est leader en Europe avec le SUV Crossland X et le modèle Mokka.

Pour Citroën et DS, les lancements récents de DS7 Crossback, de C3 Aircross en Europe, C5 Aircross en Chine sont encore récents mais montrent déjà des tendances encourageantes.

En tout état de cause, 2018 va bénéficier de cet effet SUV en année pleine, qui verra également un complément d’offre sur ce segment où notre Groupe a d’ores et déjà fait ses preuves. »

« Nous nous apprêtons à lancer la production en France de la C5 Aircross dans notre usine de Rennes où les premières pré-séries sont en cours de réalisation. La commercialisation en Europe est prévue à la fin de l’année.

Nos SUV sont aussi des véhicules de conquêtes de nouveaux territoires. A titre d’exemple, 3008 et 5008 sont maintenant produits et distribués au Vietnam, et dans la région Moyen-Orient et Afrique 3008 a reçu le prix du public « Middle East Car Of The Year 2018 ». C3 Aircross déjà commercialisée en Europe sera lancée aussi en Amérique Latine et en Eurasie ainsi qu’en Chine/ASEAN, dans une version à empattement long dénommée C4 Aircross. Et enfin, DS 7 CROSSBACK sera progressivement proposée à toutes les régions du Groupe. »